TELEVESDRE

WRC Deutschland : Tänak l'emporte, zéro point pour Neuville

 20 aout 2017 13:19  |   Saint-Vith

Il était donc dit que cet ADAC Rallye Deutschland 2017 ne serait pas celui de Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul. Après avoir loupé la journée de samedi suite au bris de suspension occasionné par le passage dans une corde à faible vitesse, le duo belge est revenu en course ce matin, semblant se focaliser sur la Power Stage. En signant le 6ème meilleur chrono, la Hyundai i20 Coupé WRC #5 n’a hélas marqué aucun point, contrairement à un Sébastien Ogier (Ford) qui a assuré l’essentiel, en engrangeant les 2 points du 4ème temps. 

"Quelques petites erreurs, et un set-up loin d’être idéal, que je n’ai pas eu l’occasion d’affiner ce samedi, et voilà ce que cela donne", expliquait à l’arrivée un Thierry Neuville réaliste, mais nullement abattu pour la suite. Il reste en effet trois épreuves (Espagne, Grande-Bretagne et Australie), mais la tâche du leader du clan Hyundai ne s’annonce pas simple. 

Car dans les rangs de M-Sport, on a frappé fort en terre allemande, avec la victoire amplement méritée de l’Estonien Ott Tänak, qui démontre des aptitudes qu’on ne lui connaissait pas nécessairement sur asphalte. Il s’agit du deuxième succès du pilote de la #2 après la Sardaigne, de quoi le rapprocher à 16 points seulement de Neuville au championnat. En prenant la 3ème place finale derrière un excellent Andreas Mikkelsen, qui signe son premier podium pour Citroën, Sébastien Ogier retrouve le haut du classement, avec un avantage de 17 points sur Thierry. Peu et beaucoup à la fois. Le Français va pouvoir voir venir, et viser une cinquième couronne sans nécessairement devoir l’emporter partout... 

Derrière les trois hommes forts du rallye, Juho Hänninen s’est montré le meilleur représentant du clan Toyota, après les ennuis de Esapekka Lappi et Jari-Matti Latvala. Après son podium finlandais, il s’agit d’une belle prestation pour Hänninen, qui devance finalement un Craig Breen (Citroën) auteur d’un jump étonnant dans cette Power Stage, qui a coiffé sur le poteau Elfyn Evans (Ford), passé de la 4ème à la 6ème place en quelques spéciales seulement. A signaler les 7ème et 8ème positions finales de Latvala et Hayden Paddon (Hyundai), qui n’a pas été d’une grande utilité à Neuville sur ce parcours. 

Pour l’anecdote, c’est Dani Sordo (Hyundai) qui a signé le scratch dans la Power Stage, devançant Esapekka Lappi, Jari-Matti Latvala, Sébastien Ogier et Craig Breen. Un lot de consolation, en quelques sorte, pour l’Espagnol. 

Le Championnat du Monde des Rallyes va désormais s’offrir une pause de six semaines, avant un retour en Catalogne, à l’occasion d’une épreuve mixte terre/asphalte.