TELEVESDRE

24H2CV Spa-Francorchamps : vers une grille de départ riche de plus de 100 voitures ?

Photo : Jacques Letihon
 06 septembre 2017 09:05  |   Stavelot

Incontestable grand-messe de tous les passionnés de 2CV, les 24H2CV de Spa-Francorchamps s’apprêtent à connaître une 33ème édition exceptionnelle les vendredi 20, samedi 21 et dimanche 22 octobre sur le plus beau circuit du monde. Si une septantaine de voitures avait pris part à l’édition précédente, le contingent des bolides pourrait être nettement plus important cette année…

« Deux phénomènes sont à relever pour expliquer cette tendance, commente Robert Van Gysegem, Président du 2CV Racing Teams. Il y a tout d’abord l’engouement sans cesse renouvelé pour cette épreuve en particulier, qui se traduit par le retour d’anciens vainqueurs et habitués, à l’image des Jamar, mais aussi la construction de nouvelles voitures, notamment dans la catégorie ‘Classiques’. Ce qui ne va pas manquer de booster les effectifs. Ajoutez à cela le développement qui se poursuit de la C1 Racing Cup, avec un important groupe de concurrents britanniques en plus d’une quinzaine de voitures en cours de construction en Belgique, et vous obtenez une possibilité de passer le cap de la centaine de voitures sur la liste des engagés… »

Une situation qui pourrait entraîner l’une ou l’autre frustration… « C’est assez limpide, poursuit Van Gysegem. Il nous est actuellement possible d’accepter un peu plus d’une centaine de voitures au départ, et au rythme où rentrent les engagements, on pourrait rapidement dépasser les limites d’autos autorisées en piste. Ce qui signifie qu’à un certain moment, il ne sera plus possible de s’inscrire. Or, nous savons au sein du 2CV Racing Teams combien ces 24 Heures comptent pour beaucoup de gens. Sans forfanterie aucune, il est donc vivement conseillé de remplir au plus vite le bulletin d’engagement (en cliquant ici, ndlr) qui figure sur internet, non sans payer l’acompte permettant de valider cette inscription. Autant ne pas attendre la dernière minute, afin de ne pas courir le risque d’être déçu. »

L’arrivée d’un contingent toujours plus important de C1 Racing Cup, dont les performances correspondent à celles des bonnes 2CV de la catégorie ‘Améliorées’, mérite également qu’on s’y attarde… « Le développement de la C1 Racing Cup se poursuit, et les Britanniques, qui ont lancé le concept il y a deux ans, ont logiquement de l’avance sur nous, reprend Robert Van Gysegem. En créant cette catégorie, il n’était pas question de dénaturer les 24 Heures 2CV… mais plutôt d’assurer leur pérennité. Personne ne peut ignorer que les coûts de location des pistes, et tous les postes qui s’y rattachent, ne cessent de gonfler, et pour des organisateurs nationaux, la situation est toujours plus compliquée. Intégrer les C1 aux 2CV ne peut se concevoir qu’avec des classements distincts, mais aussi deux grilles de départ différentes. Les 2CV Hybrides, Prototypes, Améliorées, Classiques et Expérimentales pourraient ainsi s’élancer depuis la zone endurance de Francorchamps, tandis que la grille des C1 Racing Cup serait formée dans la zone F1. Cela mérite d’être précisé… La présence en piste des C1 Racing Cup avec les 2CV ne concernera d’ailleurs à terme que les 24 Heures 2CV de Francorchamps, puisque l’objectif est de proposer au plus vite des courses distinctes pour les deux catégories lors des meetings de la 2CV Racing Cup. Plus que probablement dès 2018. »

Conclusion : on risque de se bousculer au pied du Raidillon le samedi 21 octobre lorsque sera donné le départ de la 33ème édition des 24H2CV. Un ‘deuchiste’ averti en valant au moins deux, à vos engagements !