TELEVESDRE

Aubel, Warsage, Minerois et Milanello en P1, Ster retourne en P2

 08 aout 2017 13:57  

Comment est-on arrivé à ce nouveau revirement de situation dans nos championnats de football? Tentatives d’explications.

Tout démarre avec l’affaire Merlina, du nom de ce joueur de Milanello, affilié dans trois clubs la saison dernière, contre lequel Minerois a déposé un recours. Un recours où Minerois a obtenu gain de cause: Milanello a, du coup, perdu quantité de points, ses adversaire en ont gagné quantité d’autres... Bref, tout le classement de la Première provinciale liégeoise est chamboulé.

On peut le dire: cette saga aura fait parler d’elle: dans les buvettes, dans les médias, sur les terrains de football ou les réunions de comité de clubs... 

Saisi, le comité provincial de Liège décide d’annuler la deuxième phase du tour final entre les barragistes de P1 et les vainqueurs des tours finaux de P2 car un de ces clubs "ne devait pas y jouer". Il a attribué les places vacantes en P1 suivant le classement final de P1 et des trois séries P2.

ça c’était en juillet. Mais depuis, d’autres recours ont été introduits par Minerois alors devenu barragiste, par Warsage gagnant du tour final annulé et Milanello, devenu descendant d’office.

"Sortir du marasme"

Le département règlement (ACFF) du Comité Exécutif de l’Union belge vient de prendre plusieurs décisions pour tenter de "sortir du marasme qui allait s’installer en P1 liégeoise et en P2, indique Gaston Schreurs du Comité exécutif. Le but était vraiment que les championnats puissent redémarrer en septembre". Il juge non règlementaire d’annuler la deuxième phase du tour final et de faire référence au classement général. Il précise, se référant à l’article 1531.24 du règlement fédéral, qu’il "est exclu d’utiliser le classement final pour départager des équipes de divisions différentes".

Résultat: Minerois, Warsage, Aubel, l’Union Flémalloise (Engis), Milanello joueront finalement en 1er Provinciale liégeoise.

Warsage car il est le vainqueur du tour final "annulé à tort";

Minerois car, il est devenu barragiste et "nous ne pouvons pas pénaliser ce club en le privant d’un maintien en P1 qu’il aurait pu obtenir sportivement".

Aubel car il a gagné des points sur tapis verts grâce à l’affaire Merlina.

Engis car "il reste une place vacante en P1" et qu’il convient de "l’attribuer au deuxième classé du tour final dans sa deuxième phase".

Et Milanello car le comité exécutif ACFF estime "la sanction appliquée disproportionnée". "Dans tout règlement, il y a l’esprit et la lettre. Lorsque Minerois a introduit son recours, il s’est basé sur la lettre du texte de la fédération. En mai, il y a eu une nouvelle circulaire de la FIFA qui faisait la clareté là-dessus et prônait plus l’esprit que la lettre. Nous comprenons qu’au vu de cette nouvelle circulaire, Milanello soit frustré par sa rétrogradation. Nous allons modifier le texte de la fédération pour ne plus avoir de problème à l’avenir", détaille Gaston Schreurs.

 

Problèmes de calendrier

Ils seront donc 18 en P1. "Cela va évidemment avoir des incidences sur le calendrier qui va être allongé de 4 matchs supplémentaires. Il risque d’avoir aussi certains problèmes d’occupation de terrain pour certains clubs où l’équipe A partage le terrain avec l’équipe B, signale Henri Fonbonne, président du Comité provincial de Liège. Le comité va devoir aussi décider comment on réorganise la P2B et la P2C où il manquera deux équipes"

Ster-Francorchamps retourne lui en P2, normalement en P2C. Il était monté en P1 suite à l’annulation de la deuxième phase du tour final. Et il est le seul à ne pas y rester. Après discussion, le comité de Ster a décidé de ne pas déposer de recours, d’"accepter le verdict et de respecter l’éthique sportive". Il aurait pu en effet utiliser les mêmes arguments que le club de Minerois. A savoir: il aurait pu s’imposer sportivement dans la deuxième phase du tour final s’il avait joué contre les bonnes équipes, soit Minerois et pas Aubel...