TELEVESDRE

Une épidémie de rougeole touche la région verviétoise

 09 mars 2017 16:02  |   Verviers

"L’épidémie de rougeole est toujours en phase ascendante", c’est le message lancé par l’AViQ, l’Agence pour une Vie de Qualité. Actuellement, 163 cas de rougeole ont été déclarés en Wallonie. Un nombre qui augmente chaque semaine, s’inquiète l’AViQ, qui précise que depuis le 27 février, 65 nouveaux cas ont été détectés."A cette, heure, la moitié des cas déclarés auprès de la cellule de surveillance a été hospitalisée pour des complications. Heureusement, aucun décès n’est à déplorer. Il est donc important pour les parents de vérifier le statut vaccinal de leurs enfants : les enfants de moins de 5 ans représentent un cinquième des patients.", explique l’AViQ.

Plusieurs communes wallonnes sont particulièrement touchées par l’épidémie. Verviers en fait partie, tout comme Namur, Jodoigne et Charleroi. "A l’heure actuelle, nous avons une trentaine de cas sur la région de Verviers", nous a précisé le Docteur Carole Schirvel, coordinatrice de la Cellule de surveillance des maladies infectieuses. 

A l’échelle wallonne, 15 professionnels de la santé, infirmiers et médecins, ont présenté une rougeole après avoir avoir été en contact avec une personne contaminée.

Que faire?

 

☞ Vérifier son statut vaccinal : deux doses offrent une protection très élevée à vie. La vaccination est importante pour soi mais aussi pour les autres personnes qui, pour diverses raisons, ne peuvent pas être vaccinées (immunodéprimés, enfants de moins d’un an, femmes enceintes). La couverture vaccinale de la deuxième dose, généralement administrée à 11- 12 ans, reste trop faible : elle atteint seulement 75 %. Si le taux de couverture vaccinale de la population était de 95%, la population dans son ensemble serait protégée car le virus ne pourrait plus circuler.

☞ Déclarer les cas suspects : La rougeole est une maladie à déclaration obligatoire dès suspicion. Tout cas suspect doit être impérativement déclaré par le médecin à la cellule de surveillance des maladies infectieuses de l’AViQ afin que celle-ci puisse coordonner les mesures de prévention rapidement.

☞ En cas de suspicion de rougeole : Pour rappel les symptômes sont les suivants : fièvre, éruption sous forme de tâches rouges, rhume, conjonctivite ou toux. En cas de suspicion de rougeole, il est préférable d’appeler son médecin traitant pour convenir avec lui d’un rendez-vous ou pour privilégier une visite à domicile. Le simple fait d’être dans la même pièce qu’un malade est suffisant pour être contaminé si l’on n’est pas protégé.