TELEVESDRE

Notre collègue Vincent Franssen, speaker officiel du Grand Prix F1 de Monaco!

Photo RIP / DeCoster / Vautier
 24 mai 2017 16:50  

Le Grand Prix de Formule 1 de Monaco, c’est ce week-end! Et c’est sans aucun doute, l’un des rendez-vous les plus prestigieux de la saison automobile. Si sur la piste, Stoffel Vandoorne connaîtra sa première expérience monégasque au volant d’une F1 en Grand Prix, dans les coulisses un autre Belge s’apprête à vivre son baptême du feu. Notre collègue Vincent Franssen sera en effet le speaker officiel du Grand Prix de Monaco. Une grande première!

Un canular?

Le virus des sports moteurs et de la course automobile, Vincent Franssen l’a attrappé très jeune. Une passion qui depuis ne l’a jamais quitté. A 17 ans, Vincent commente sa première compétition au circuit de Zolder, en compagnie du commentateur flamand Guy Geurts. 30 ans et des dizaines de courses plus tard, le journaliste automobile s’apprête à vivre une fameuse expérience. "Tout a commencé au mois de février alors que j’étais à Bastogne à l’occasion des Legend Boucles. Ce jour-là, j’ai reçu un mail venant de l’Automobile Club de Monaco. L’administrateur-délégué de l’ACM me demandait tout bonnement de prendre part à une réunion pour envisager le poste de speaker lors du prochain Grand Prix de Formule 1. Au début, j’avoue que j’ai cru à un canular".

Mais la suite nous prouve que c’était bien loin d’être une blague. Au début du mois de mars, Vincent Franssen se rend à Monaco. Sans détour, les responsables de l’Automobile Club lui proposent de devenir le nouveau speaker officiel du Grand Prix pour les deux années à venir. Une opportunité que Vincent ne va évidemment pas laisser filer. "Il y a dix jours, j’ai déjà eu l’occasion de prendre mes marques et de découvrir le terrain à l’occasion de l’ePrix. En plus de la F1, je serai également le speaker du Grand Prix de Monaco Historique 2018", nous confie Vincent Franssen.

L’expérience "Peter Auto"

Un petit belge aux commentaires du Grand Prix de Monaco, mais comment est-ce possible? "C’est vrai que, de prime abord, cela peut surprendre", rigole Vincent Franssen. "Je pense que cette opportunité est la conséquence de ma collaboration avec le français Patrick Peter, le boss de Peter Auto. Depuis quelques années, je travaille avec lui sur plusieurs compétitions qu’il organise, en Belgique ou en France. J’assure déjà les commentaires lors du Spa Classic, du Le Mans Classic, du Grand Prix de l’Age d’Or ou encore du Tour de France Automobile. Je suppose donc qu’il a glissé mon nom dans l’oreille des organisateurs du Grand Prix de Monaco".

En principauté monégasque, Vincent Franssen partagera le micro avec trois autres speakers : un Anglais, un Italien et un Allemand. "L’objectif est de partager les temps de parole même si, à Monaco, la priorité sera vraisemblablement donnée aux commentaires en français", explique Vincent. "Nous nous adressons au public présent aux abords du circuit. Nous devons donc mettre tout en oeuvre pour que les spectateurs disposent d’un maximum d’informations sur le déroulement de l’épreuve. Il est, par exemple, primordial de donner en permanence l’évolution du classement. Il faut tenir compte du fait que le public n’est pas devant un poste de télé et ne voit donc qu’une partie restreinte de la course".

Vincent Franssen, speaker à Monaco, ou quand un "petit" Belge s’apprête à faire vibrer le Rocher.