TELEVESDRE

Stavelot : stop à l'arnaque au démoussage de toitures !

Photo d'illustration
 06 avril 2017 10:35  |   Stavelot

Le démoussage de toit à l’eau de javel, c’est une arnaque malheureusement bien rodée et qui a déjà fait de nombreuses victimes en Belgique et plus particulièrement encore dans le sud de notre arrondissement ces derniers jours. Plusieurs cas ont été recensés à Stavelot et dans sa région, toujours selon le même modus operandi.

« Ce matin, une camionnette s’arrête chez ma maman », témoigne ce Stavelotain d’origine sur Facebook, qui décrit la manière de faire de ces voleurs. « Madame, nous venons de terminer un démoussage chez un de vos voisins et il nous reste du produit. Nous pouvons vous en faire profiter mais c’est à prendre ou à laisser », explique les gaillards, qui mettent de suite la pression, et qui proposent ce « travail » à « un prix commençant vers 2.500 puis pour finir à 2.000 euros , car ils font un cadeau, comme c’est la fin du bidon »... A payer en liquide, évidemment ! « Avec le blabla habituel, 10 ans de garantie, "facture". Mais le temps que j’arrive sur place, prévenu par ma maman, ils avaient filé », déplore ce monsieur, qui ne peut que constater les dégâts : « 2.000 euros pour 2 h sur le toit à asperger avec de l’eau et de la javel ... »

Bien sûr la soi-disant facture est fausse, les coordonnées sont fausses également, pas moyen de retrouver les voleurs, qui prétendaient que plusieurs autres personnes de la région avaient déjà fait appel à eux. Ce qui est malheureusement vrai, 4 autres victimes sont recensées au moins, mais sans se rendre compte de l’arnaque qu’elles viennent de subir.

Pourtant, tous les professionnels dans le secteur de la toiture vous diront de toute façon que s’il est souvent inutile de nettoyer une toiture, il l’est encore plus de le faire avec de l’eau de javel, qui peut, en plus, être dangereuse pour les tuiles !

Si peu de plaintes sont déposées, il y a plusieurs informations qui sont arrivées à la zone Stavelot-Malmedy. « C’est une technique bien connue des services de police, les arnaqueurs agissent souvent en journée, chez des personnes âgées, vivant seules idéalement. S’il n’y a pas à priori de violence physique, ils forcent souvent les personnes à accepter ce travail. Comme on dit souvent, ils ont le don de mettre le pied dans la porte et de vous baratiner », explique le commissaire Bernard Schmitz, de la zone Stavelot-Malmedy. « On ne peut que conseiller de ne pas répondre favorablement à ce type d’arnaque, de se renseigner avant et surtout de ne pas payer. Mais il est parfois difficile de ne pas céder, les personnes sont impressionnées et se sentent obligées de payer. Je pense quand même que dans notre région ce ne sont pas les vrais professionnels qui manquent et qui peuvent vous conseiller. »

Que faire alors pour identifier ces voleurs ?

« Il faut de toute façon prévenir la police, ne jamais hésiter à nous contacter pour signaler un agissement suspect, et noter tous les détails comme leur apparence physique, leurs vêtements, idéalement les prendre en photo discrètement, et noter tout ce qui peut être utile pour les identifier. Une description du véhicule peut nous aider grandement dans la recherche et l’arrestation de ces personnes, tout comme une plaque immatriculation, même si souvent ce sont des plaques étrangères », explique encore le commissaire Schmitz.