TELEVESDRE

Claude Desama a-t-il profité d'une faille pour cumuler les mandats? Voici sa réaction

 10 fevrier 2017 12:30  |   Verviers

Claude Desama, l'ancien bourgmestre socialiste de Verviers, a réagi aujourd'hui par voie de communiqué à un article paru dans les colonnes du journal Le Soir, hier. L'article, consacré à l'affaire Publifin, est intitulé "La Wallonie n'a rien fait pour freiner les cumulards" évoque notamment la situation de Claude Desama qui aurait profiter d'une faille dans le code de la démocratie locale permettant aux élus de dépasser le plafond salarial qui leur est imposé. Une faille qui, stipule l'article, était pourtant connue par le Gouvernement wallon, depuis 2012.

Claude Desama a tenu à réagir. Voici le communiqué qu'il a transmis à la presse :

"Se fondant sur une lecture superficielle et erronée d'un Arrêt du Conseil d'Etat de mai 2012, un journaliste du Soir, repris par d'autres organes de presse, a écrit que j'avais utilisé une faille de la législation wallonne pour pouvoir dépasser le plafond du cumul autorisé .

Cette affirmation est d'autant plus fausse que je n'ai jamais plaidé dans ce sens auprès du Conseil d'Etat et que je n'ai donc pasfait valoir auprès de lui une faille dont j'ignorais l'existence.

Mon action auprès de Conseil d'Etat visait à faire dire le droit dans un contentieux qui m'opposait à la Région wallonne à propos de la qualification des mandats d'Ores.

Non seulement le Conseil d'Etat n'a pas  répondu à la question que le lui posais ,mais il a donné tort à la Région Wallonne en créant de toute pièce la faille dans la législation dont on m'attribue à tort la responsabilité.

Je ne suis donc pour rien dans cette affaire où j'apparais comme une victime collatérale d'un règlement de compte entre le Soir et le gouvernement wallon.

Sachant d'expérience que les droits de réponse ne servent à rien, j'ai choisi la voie de ce communiqué pour démentir fermement les allégations malveillantes dont je suis l'objet." (fin de communiqué)