TELEVESDRE

La Communauté germanophone et l'ULg intensifient leur collaboration

 30 janvier 2017 15:59  

Le Gouvernement de la Communauté germanophone, la Haute Ecole en Communauté germanophone et l’Université de Liège ont signé ce 30 janvier un accord de coopération qui couvre les domaines de l’enseignement, de la formation des maîtres et l’organisation de tests internationaux de langues (type DELF). Ces tests, organisés par l’Institut supérieur des Langues vivantes de l’ULg, permettent à la Communauté germanophone d’évaluer les compétences linguistiques en français première langue étrangère des élèves. 

Cet accord renouvelle celui signé le 22 juin 2007. Le nouvel accord, d’une durée de cinq ans, apporte néanmoins des éléments neufs. Ainsi, l’ULg va accorder une attention plus soutenue encore à l’intégration de ses étudiants issus de la Communauté germanophone, en définissant avec eux leurs besoins spécifiques. La création depuis 2013 du bachelier français-allemand en sciences économiques et de gestion, organisé par HEC Liège (l’Ecole de gestion de l’ULg) en partenariat avec l’Université de Hohenheim (Stuttgart), constitue déjà un exemple de la manière dont l’ULg s’adapte pour rencontrer des demandes spécifiques, ici au service d’une employabilité renforcée des étudiants en gestion, qu’ils soient germanophones ou non. Dans le domaine de la formation des maîtres, l’ULg accueille à titre gratuit les étudiants de la Haute Ecole en Communauté germanophone, qui ne disposent pas d’un titre requis ou suffisant pour enseigner, afin qu’ils puissent suivre les cours en didactique spéciale de l’agrégation à l’ULg et obtenir le certificat d’aptitude pédagogique (CAP), nécessaire pour enseigner dans l’enseignement secondaire en Communauté germanophone.

A travers ce nouvel accord, la Communauté germanophone manifeste également son intérêt pour l’outil pédagogique que représente la Station scientifique des Hautes Fagnes au Mont Rigi. Elle convient qu’elle y organisera des stages en faveur des élèves de l’enseignement primaire et secondaire germanophone. « Comme université publique présente en province de Liège, l’ULg a toujours considéré qu’il était de son devoir et de son intérêt de cultiver une relation privilégiée avec les institutions et ministères de la Communauté germanophone. C’est pourquoi, au-delà du renouvellement de notre accord, notre volonté est d’assurer un suivi globalement plus proactif des besoins de la Communauté germanophone et des étudiants issus de cette Communauté qui nous est si proche », déclare le Pr Albert Corhay, Recteur de l’ULg. « Pour la Communauté germanophone, l’Université de Liège est un partenaire clé spécifiquement dans le domaine de l’enseignement. C’est ainsi que j’aimerais sincèrement remercier tous ceux qui contribuent au bon fonctionnement de cette collaboration qui constitue un véritable enrichissement pour nos jeunes, nos écoles et toute la société », déclare Harald Mollers, Ministre de l’Éducation et de la Recherche scientifique du Gouvernement de la Communauté germanophone.

L’ULg dénombre cette année un total de 325 étudiants, tous cycles confondus (bachelier, master, master de spécialisation, doctorat), domiciliés dans l’une des communes de la Communauté germanophone. Ces étudiants sont présents dans les 11 Facultés de l’ULg, majoritairement à HEC Liège et dans les Facultés de Médecine, de Philosophie et Lettres, de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Education, ainsi que celle de Sciences appliquées (Ingénieurs).